[Excursion] Réserve Naturelle de Petite Terre

Informations sur Petit Terre

Petit archipel de la Guadeloupe constitué de deux îlots (Terre de Haut et Terre de Bas) fermés par un récif corallien, situé à une dizaine de kilomètres au sud de la Pointe des Châteaux et de la Désirade.

Faune et Flore

À partir de 1972, l’occupation humaine laisse place à une population majoritairement composée d’iguanes antillais (pas moins de neuf mille cinq cent individus), d’oiseaux migrateurs et de tortues auparavant chassées pour ses oeufs, sa graisse et sa carapace. Les croyances prêtaient même à son pénis des vertus aphrodisiaques. La richesse de la faune est complétée par une grande variété d’espèces de poissons et de larves protégés de la houle par le lagon et le récif corallien. Parallèlement, la flore y est très abondante et à titre d’exemple, le gaÏac autrefois utilisé pour la fabrication de boules de billard ou de poulies de marines ou encore l’agave ne fleurissant qu’une fois dans sa vie y sont des espèces protégées. Ainsi, pour des raisons écologiques, pour réguler l’affluence touristique et pour une meilleure conservation de cette faune et de cette flore, l’île de la petite terre est classée réserve naturelle depuis septembre 1998.

Lieux touristiques

Principalement peuplé d’iguanes et de bernard l’hermite, cet archipel corallien attire de nombreux touristes et plongeurs, séduits par son aquarium naturel et son côté « Robinson Crusoé ».

Le site étant protégé, les navettes (bateau à moteur ou catamaran au départ de Saint-François) sont cependant limitées à deux par jour.

On peut visiter le petit « phare du bout du monde », aujourd’hui reconverti en musée de la faune et de la flore.

Laisser un message

Votre email ne sera pas publié.